Pourquoi les plantes sauvages comestibles ?

Vous l’aurez compris, les plantes sauvages sont au cœur de ma vie : c’est pour moi une passion et une manière de vivre. Mais pourquoi les plantes sauvages comestibles ? Comment se fait-il que je leur accorde une si grande place ? Que m’apportent elles ?

Il y a bien sûr la (re)connexion à mon environnement, la satisfaction de pouvoir trouver ma nourriture autour de chez moi, le plaisir de me régaler avec des saveurs inédites…. Et pourtant, aussi plaisants soient tous ces aspects, ils ne représentent que la partie émergée de ce que la cueillette implique. Car mettre les plantes spontanées au cœur de sa vie, c’est surtout et avant tout opter pour un rapport au monde radicalement différent de celui qui est proposé par notre société.

Aujourd’hui, en Occident, cueillir et se nourrir de ses cueillettes, c’est prendre position, et participer aux vastes mouvements de transition vers un mode de vie dont les fondations reposent sur la conscience des lois naturelles. Pour cette raison, la transmission les savoirs liés aux plantes et à leurs utilisations est un véritable acte militant, car chaque personne qui accueille les plantes sauvages dans son quotidien vient contribuer à la fabuleuse émergence d’un monde nouveau.

En 2020, vivre et travailler avec les plantes sauvages, c’est être fermement convaincu-e qu’un autre monde est possible, et plus que jamais croire en l’humanité !

Pour lire les articles ci-dessous dans un ordre logique, commencez par celui tout en bas, et remontez vers celui tout en haut :).

Cueillette du plantain moyen, une plante sauvage comestible

Cueillir pour relocaliser nos vies

En quoi la relocalisation induite par la cueillette est-elle un levier de transition ? Un article pour comprendre comment la cueillette est un outil de relocalisation, et comment cette relocalisation nous permet de nous ré-approprier nos vies, pour inventer un monde nouveau !

Fleur de salsifis, une plante sauvage comestible

De la cueillette à la transition

La transition vers une nouvelle société… pas si simple ! Et si les plantes pouvaient nous aider à opérer le changement de paradigme nécessaire à l’invention d’un nouveau monde ?