A Propos

Qui suis-je ?

Ethnobotaniste, auteure & conférencière, je me suis formée au Collège Pratique d’Ethnobotanique de François Couplan.

Passionnée de nature et de plantes sauvages, je suis sur le terrain toute l’année : je cueille, j’expérimente, je crée, chez moi dans les Alpes ou lors de mes voyages à la rencontre des peuples et des plantes.

Je transmets mes connaissances à travers diverses publications (livres, articles), des conférences, des ateliers, stages & séjours avec l’association le Tilleul & l’Eglantier.

Membre fondateur du Collectif l’Aventure au Coin du Bois, je suis co-directrice éditoriale et rédactrice en chef des publications de la petite maison d’édition que nous avons crée en 2018 : Au Coin du Bois Editions.

Pour en savoir plus...

Quand on me demande quel est mon métier, je réponds que je suis ethnobotaniste.

Ethnobotaniste ! Mais qu’est-ce que c’est ?

Tout simplement une spécialiste des plantes et de leurs utilisations par les humains. Cela concerne toutes sortes d’utilisations, tous peuples et toutes époques, mais dans mon cas, ma gourmandise s’en est mêlée, et je me suis spécialisée dans la cuisine des plantes sauvages. Toutes les cuisines m’intéressent : la cuisine de survie, la cuisine familiale, la cuisine gastronomique, mais aussi la crusine (cuisine crue), le régime paléo, le sans gluten…, ainsi que bien sûr les cuisines de tous pays et de toutes cultures.

Il faut dire que la nature et les différentes cultures humaines ont toujours été au cœur de ma manière de vivre ! J’ai passé mon enfance parmi les plantes, que ce soit dans le jardin, en balade ou en randonnée au long cours. Dès l’âge de 8 ans j’ai suivi mes parents en randonnée, avec le sac à dos et en bivouaquant le soir, en pleine nature. Je me sentais alors vivre pleinement, émue par la beauté de ce qui m’entourait. Je tenais un journal de bord et je cueillais les plantes rencontrées pour conserver ces précieux souvenirs dans mon journal… De mère anglaise et de père moitié italien, j’ai aussi baigné dans le multiculturalisme et le plurilinguisme dès ma plus tendre enfance. Les voyages, la découverte de l’autre et d’autres manières de faire ont naturellement accompagné toute mon éducation, ainsi que ma vie étudiante.

Puis est venu l’âge adulte, la vie professionnelle, les enfants. Lorsque j’ai été dans la difficulté, c’est vers la nature que je me suis tournée : j’ai tout d’abord cueilli des plantes comestibles en tant que maman à la recherche d’aliments sains et accessibles pour nourrir ma famille. Les orties, le lamier, le sureau noir, le pissenlit, les plantains, la bardane, la doucette, les châtaignes… : toutes ces plantes étaient régulièrement invitées à la table familiale ! Plus je cueillais plus je me sentais connectée et plus je prenais conscience de la véritable abondance dont j’étais entourée. J’avais envie d’en savoir plus, d’avoir des repères pour pouvoir identifier toutes ces plantes qui m’entouraient et savoir lesquelles je pouvais cueillir et cuisiner. Mais le temps me faisait défaut : maman de trois enfants et professeur d’anglais en lycée, il était difficile d’envisager de suivre une formation sérieuse autour des plantes sauvages.

Le destin s’est alors chargé de me donner un petit « coup de pouce » déguisé ;). En 2010, je finis par faire un burn-out. Je suis arrêtée, je remets toute ma vie à plat, je repense mes priorités, j’essaie de comprendre… Plutôt que de me lancer dans de grands projets, je décide de partir d’où je suis et de m’écouter : je vais faire quelque chose qui me fait vraiment plaisir et qui a du sens pour moi !

Je décide donc de m’inscrire à cette formation proposée par François Couplan, et qui me fait de l’oeil depuis 2 ans : le Collège Pratique d’Ethnobotanique. J’écris à François et je le rencontre, pas sûre que mes forces me permettent de suivre les enseignements. Finalement je me lance… et c’est une véritable renaissance !

Le savoir transmis, ainsi que le temps passé en pleine nature à observer et à apprendre à connaître les plantes sont pour moi une révélation et une thérapie. Très vite je trouve mes repères parmi cette abondance naturelle ; je passe tellement de temps en compagnie des plantes que je finis même par « ressentir » ce qu’elles peuvent m’apporter. Émerveillée des possibilités culinaires qui s’offrent à moi, je teste inlassablement. La phrase qui revient tous les soirs lorsque j’apporte le repas à table c’est « C’est encore une expérience ? ».

Pour financer la formation au CPE, je propose un échange à une dizaine d’amis. Ils participent au coût de la formation et en échange je les emmène sur le terrain une fois par saison, afin de leur transmettre mes nouvelles connaissances : j’explique comment identifier les plantes rencontrées, puis nous les cuisinons ensemble. Ces sorties trimestrielles sont accompagnées d’une lettre d’information mensuelle. Mon amie Linaigrette, graphiste, illustratrice et découpeuse de papiers me rejoint pour m’aider à illustrer les lettres d’infos : le projet L’Aventure au Coin du Bois est né !

Au fil des années un collectif d’auteurs-cueilleurs se créera, qui deviendra par la suite la petite maison d’édition créée au cours de l’été 2018 avec Emilie et Linaigrette. La maison d’édition l’Aventure au Coin du Bois propose désormais 2 collections : « Les Cahiers Pratiques & Sauvages » et « Premières Cueillettes », réputées pour leur accessibilité au grand public, leur rigueur et leurs qualités esthétiques.

Une association locale, dédiée à la transmission sur le terrain verra le jour en Isère : le Tilleul & l’Eglantier, créée avec Madeleine et Muriel, toutes deux tout d’abord curieuses des plantes sauvages, puis mordues et convaincues ! L’association propose désormais plusieurs formats d’initiation aux plantes sauvages locales : 1/2 journée dédiée à la cueillette et la cuisine d’une plante, journée cueillette & cuisine, week-end plantes sauvages et alimentation vivante avec Stéphane Hibon, Docteur en médecine générale, et séjour Cueillette, Cuisine et Pharmacie Familiale, animé avec ma collègue Emilie d’Unis vers Nature.

En 2014, ma rencontre avec Stéphane Gérente du Restaurant gastronomique l’Auberge du Fouron (Morestel, 38) m’ouvre de nouveaux horizons et de nouvelles possibilités de créations culinaires. Nous travaillons en partage de savoirs : Stéphane est curieux de découvrir de nouvelles plantes comestibles et pour ma part, je suis à la recherche de connaissances plus structurées en cuisine, pour pouvoir créer librement. Entre balades sur le terrain et tests en cuisine, nous découvrons, créons, dégustons et… nous régalons, bien sûr !

Mon besoin de tranquillité et de contact avec la nature m’amène à m’installer dans les Alpes, dans un hameau entouré de nature sauvage : cela me permet à la fois de me ressourcer quotidiennement, et de cueillir et de laisser libre cours à mon imagination en cuisine… Mais le globe-trotter en moi me rappelle régulièrement qu’il a soif d’aventures ! Mes longs séjours à l’étranger pendant ma jeunesse (une année aux Etats-Unis, une année sur une petite île écossaise, séjour prolongé en Egypte…) font place à des voyages d’étude et de découvertes ethnobotaniques : rencontre avec les Samis de Scandinavie, périple en stop et en survie douce en Suède et en Norvège, voyage à la recherche des artisans de l’amadouvier en Roumanie, longs séjours dans une palmeraie du Sud du Maroc, découverte de la Californie et mise en pratique de mes connaissances culinaires en assurant la restauration d’un Primitive Skills Festival…

De fil en aiguille mon travail commence à être connu, et m’offre l’opportunité de co-écrire avec mes amis Christophe Monplaisir et Laurent Stubbe Le Petit Traité Rustica des Plantes sauvages comestibles. Début 2019, Emilie et moi signons Des plantes sauvages dans mon assiette, qui sortira chez Larousse en avril 2019.

Et tout récemment, j’ai écrit Cuisiner la nature, qui sortira fin août 2019 aux Editions Rustica. 80 recettes sauvages préparées à partir de 20 plantes sauvages, avec les superbes photos de Claire Curt. J’ai hâte de le tenir entre les mains !

Ma prochaine grande aventure : Auris – St Jacques de Compostelle : 2000 km à pied, pour aller à la rencontre de soi, des plantes et pour partager autour des plantes et de leurs utilisations ! Départ début août 2019… Tous les détails ici !