Pin sylvestre en montagne

Délices en cuisine : « miel » de bourgeons de pin

Que faire avec du pin sylvestre en plein hiver ? C’était l’exercice qui m’était proposé pour préparer une sortie d’hiver en montagne, autour des plantes sauvages comestibles… Après avoir testé le pin à l’extracteur de jus, je me suis lancée dans une recette un peu plus ambitieuse et plus gourmande aussi;).

  • Cet article rend compte d’un test de miel de bourgeons de pin sylvestre
  • Pour en savoir plus sur le tests de pin à l’extracteur de jus, c’est ici
  • Pour apprendre à identifier le pin sylvestre et à le différencier de l’if, c’est ici.
Bourgeon de pin sylvestre

J’ai toujours été inspirée par la cuisine des bourgeons, et les gros bourgeons du pin sylvestre semblaient prometteurs de ce côté. En cherchant un peu sur le net, on trouve des recettes de « miel » de bourgeons de sapin : il s’agit en fait d’un « miel » de jeunes pousses de sapin (voire même d’épicéa), au moment où les bourgeons ont éclos et donnent de tous jeunes rameaux, tendres et désaltérants. Je me suis inspirée de ces recettes, mais en utilisant réellement les bourgeons de pin sylvestre, tels qu’on peut les trouver de l’automne jusqu’au printemps, c’est à dire encore bien fermés.

Le résultat en a conquis plus d’un;)… On obtient une consistance mi-sirop, mi-miel et un goût un peu résineux tout à fait délicieux ! Petite note : j’ai préféré mettre du miel pour la réalisation de cette recette ; il est possible de le remplacer par du sucre.

Bourgeons de pin sylvestre sur la planche à découper
Concasser les bourgeons : utiliser une planche et un couteau

Ingrédients

  • 70 bourgeons de pin sylvestre (soit environ 30 g)
  • 1 l d’eau
  • 20 ml de jus d’orange
  • 120 g de miel
  • 1 tout petit peu de gingembre râpé

Préparation

Au préalable : laver quelques bocaux et les mettre à stériliser dans une grande casserole d’eau bouillante.

  • Hacher grossièrement les bourgeons : utiliser un couteau ou un hachoir demi-lune et une planche.
  • Mettre dans une casserole et recouvrir d’eau. Laisser cuire à petit feu pendant une quinzaine de minutes.
  • Filtrer et bien presser pour faire ressortir au maximum les saveurs.
  • Pour environ 300 ml de jus, ajouter 20 ml de jus d’orange, 120 g de miel et un peu de gingembre râpé.
  • Remettre à cuire en tournant régulièrement, jusqu’à ce que le sirop forme une goutte qui colle à la cuiller. En fait on arrête la cuisson juste avant le début de la caramélisation, lorsque le sirop commence légèrement à brunir.
  • Verser en pot, laisser refroidir et déguster !

Vous aussi, vous avez envie de découvrir les plantes sur le terrain, d’apprendre à les identifier et à les cuisiner ? Rejoignez-moi sur le terrain et en cuisine, le temps d’un stage ! Tous les détails ici.

Pin sylvestre en montagne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s